Psychosomatique et cancer
Votez pour ce site au 

Psycho-neuro-immunologie Les pionniers Origine psy Les traitements Plan du site

Accueil du site Psychosomatique et cancer


Pub gratuite sur Psychosomatique et cancer
Origine psycho-cérébro-organique

Le système respiratoire

Le larynx

  L'altération de la voix et les pathologies plus importantes du larynx en relation avec l'ectoderme (HG féminin) sont concernées par un conflit de "peur bleue", un péril inattendu qui a coupé le souffle et bloqué toute parade.
  Les polypes des cordes vocales sont une prolifération exubérante de la guérison de l'épithélium pavimenteux.

Le nez

  Les diverses nuances concernent toutes un conflit de menace en relation avec l'appareil olfactif.
  Les symptômes apparaissent après la cessation du conflit: catarrhe, rhinite, saignement. Un rhume, après avoir flairé une menace ou une rumeur; une sinusite, après une situation qu'on n'a pas pu "piffer". Les filets olfactifs correspondent à un conflit plus spécifique de puanteur, au sens large du terme.

L'asthme

  Cette pathologie est un cas particulier car elle est concernée par deux conflits.

 Un conflit est en relation avec les muscles du larynx (asthme laryngé) -et donc l'HG féminin- ou les muscles des bronches (asthme bronchique) -et donc l'HD masculin- tandis que le deuxième conflit est situé dans l'autre hémisphère.
  Par exemple, pour un asthme laryngé, un conflit de peur inattendu (HG féminin) et un conflit de contrariété territoriale (HD masculin).
  Pour un asthme bronchique, un conflit de péril imminent (HD masculin) et un conflit de ne pas trouver sa place sur le territoire (HG féminin).
  Si les deux conflits concernent, l'un le larynx (HG féminin) et l'autre les bronches (HD masculin), l'oppression asthmatique est présente aussi bien à l'inspiration qu'à l'expiration.

Les poumons

  Les alvéoles pulmonaires (endoderme) sont en relation avec un conflit de peur de mourir, de peur d'étouffer. Selon l'intensité du danger de mort la pathologie ira d'une petite tache, à l'envahissement massif du poumon, en passant par une pneumonie ou une tuberculose.

  Quant aux fameuses métastases pulmonaires responsables du "lâcher de ballonets" elles sont en relation avec les peurs dues au conflit de diagnostic.

Les branchiomes

  Conflit de peur frontale, conflit de peur du cancer. Lorsque le conflit de peur de mourir est important et qu'il y a menace d'étouffer, le cerveau (HD masculin) donne le relais aux branchies afin d'extirper l'air des liquides d'où formation de kystes séreux qui, dans le médiastin, peuvent atteindre le diaphragme.

Les bronches

  Le conflit géré par l'HD masculin est celui d'une menace dans le territoire.
  L'ennemi n'a pas encore fait irruption, mais le péril est présent et imminent. L'insuffisance respiratoire et la toux en sont la phase de solution.

La plèvre

  Le conflit est celui d'une attaque contre le torse, la cavité thoracique (mésoderme).
  Ce conflit est souvent provoqué par un diagnostic qui indique une menace dans la région pulmonaire. L'épanchement pleural en est la phase de solution.







Pub gratuite sur Psychosomatique et cancer